Menu

0

€0.00

M1 ABRAMS MBT – 1990

Description

Le char M1 Abrams est la troisième génération de char de combat principal américain, numéroté M1.
En février 1972, une équipe de travail fut constituée, à Fort Knox, pour concevoir le nouveau char de combat MBT (en anglais : Main Battle Tank, char de combat principal). Les objectifs fixés pour ce nouveau char étaient, entre autres et par ordre d’importance, la sécurité de l’équipage, la possibilité de coup au but dès le premier tir, la rapidité pour acquérir et frapper l’objectif, la mobilité tout terrain, l’intégration d’un armement secondaire, la sécurité du matériel, le potentiel de développements ultérieurs et la facilité de transport. L’armée des États-Unis demanda des prototypes à General Motors et à Chrysler. Cette compétition devait permettre d’obtenir les meilleures solutions pour des coûts moindres. Le nouveau char de combat fut initialement nommé XM 815. En octobre 1973 eut lieu la guerre du Kippour au Proche-Orient. Il fut alors indispensable d’inclure dans le projet XM 815 toutes les leçons tirées de ce conflit. Une des nouveautés majeures dans cette guerre fut le large usage fait de missiles antichar AT-3 et de lance-roquettes antichar RPG-7 d’origine soviétique. Cependant, l’enseignement le plus important tiré de cette guerre est que le char de combat restait l’arme dominante sur le champ de bataille. On relança le projet du nouveau char américain, rebaptisé XM-1.
La première phase dans l’évolution du M1 fut l’apport du canon de 105 amélioré. La seconde fut l’installation d’une version simplifiée du canon Rheinmetall de 120 mm allemand, qui aboutit à la version M1A1 en août 1984. En octobre 1988, apparut une nouvelle version, le M1A1 HA (de l’anglais : « Heavy Armor », Blindage lourd), qui incorporait au blindage une couche spéciale de mailles d’uranium appauvri pour doubler la protection contre les obus de types SABOT ou APFSDS (pour Armor-Piercing Fin-Stabilized Discarding Sabot). Il commença ensuite à être remplacé sur les chaînes de montage du Detroit Arsenal (Warren, Michigan) et du Lima Arsenal Tank Plant dès 1985 par des versions améliorées. Entre 1986 et 1990, 840 chars furent produits annuellement pour l’United States Army et, entre 1991 et 1992 il fut produit 691 exemplaires pour le corps des Marines.
En 2012, le Joint Systems Manufacturing Center de General Dynamics, connu auparavant sous le nom de Lima Tank Depot était la seule usine d’assemblage de ce char en activité, reconditionnant les chars livrés aux forces des États-Unis et livrant des exemplaires neufs seulement pour l’exportation. Employant jusqu’à 5 000 personnes, son personnel en septembre 2012 était de 900 personnes et sa fermeture était alors envisagée pour 2018. La production maximale du site est estimé à 70 unités par mois5. Le M1A1 est prévu pour rester en service aux États-Unis jusqu’en 2021, et le M1A2 jusqu’en 2050.
Des mises à jour périodiques ont lieu, et dans les années 2010, on pense entre autres à tester un moteur diesel plus économe. (Echelle : 1/35e)

Marques :
Echelle :
Autres
Ref:
PH35030
Catégorie:
Voir les détails

Stock

EN STOCK

Quantité

- +

Description

Le char M1 Abrams est la troisième génération de char de combat principal américain, numéroté M1.
En février 1972, une équipe de travail fut constituée, à Fort Knox, pour concevoir le nouveau char de combat MBT (en anglais : Main Battle Tank, char de combat principal). Les objectifs fixés pour ce nouveau char étaient, entre autres et par ordre d’importance, la sécurité de l’équipage, la possibilité de coup au but dès le premier tir, la rapidité pour acquérir et frapper l’objectif, la mobilité tout terrain, l’intégration d’un armement secondaire, la sécurité du matériel, le potentiel de développements ultérieurs et la facilité de transport. L’armée des États-Unis demanda des prototypes à General Motors et à Chrysler. Cette compétition devait permettre d’obtenir les meilleures solutions pour des coûts moindres. Le nouveau char de combat fut initialement nommé XM 815. En octobre 1973 eut lieu la guerre du Kippour au Proche-Orient. Il fut alors indispensable d’inclure dans le projet XM 815 toutes les leçons tirées de ce conflit. Une des nouveautés majeures dans cette guerre fut le large usage fait de missiles antichar AT-3 et de lance-roquettes antichar RPG-7 d’origine soviétique. Cependant, l’enseignement le plus important tiré de cette guerre est que le char de combat restait l’arme dominante sur le champ de bataille. On relança le projet du nouveau char américain, rebaptisé XM-1.
La première phase dans l’évolution du M1 fut l’apport du canon de 105 amélioré. La seconde fut l’installation d’une version simplifiée du canon Rheinmetall de 120 mm allemand, qui aboutit à la version M1A1 en août 1984. En octobre 1988, apparut une nouvelle version, le M1A1 HA (de l’anglais : « Heavy Armor », Blindage lourd), qui incorporait au blindage une couche spéciale de mailles d’uranium appauvri pour doubler la protection contre les obus de types SABOT ou APFSDS (pour Armor-Piercing Fin-Stabilized Discarding Sabot). Il commença ensuite à être remplacé sur les chaînes de montage du Detroit Arsenal (Warren, Michigan) et du Lima Arsenal Tank Plant dès 1985 par des versions améliorées. Entre 1986 et 1990, 840 chars furent produits annuellement pour l’United States Army et, entre 1991 et 1992 il fut produit 691 exemplaires pour le corps des Marines.
En 2012, le Joint Systems Manufacturing Center de General Dynamics, connu auparavant sous le nom de Lima Tank Depot était la seule usine d’assemblage de ce char en activité, reconditionnant les chars livrés aux forces des États-Unis et livrant des exemplaires neufs seulement pour l’exportation. Employant jusqu’à 5 000 personnes, son personnel en septembre 2012 était de 900 personnes et sa fermeture était alors envisagée pour 2018. La production maximale du site est estimé à 70 unités par mois5. Le M1A1 est prévu pour rester en service aux États-Unis jusqu’en 2021, et le M1A2 jusqu’en 2050.
Des mises à jour périodiques ont lieu, et dans les années 2010, on pense entre autres à tester un moteur diesel plus économe. (Echelle : 1/35e)

Brand

Brand

PANDAHOBBY